Communication

Coûts des épandages et perte d'azote : valorisez

Pourquoi valoriser ses effluents d'élevage ? Pourquoi bien les valoriser ? Si à la première question bon nombre d'agriculteurs y ont déjà répondu, pour la seconde, il est déjà plus difficile de mettre des chiffres sur la perte d'azote en fonction des conditions d'épandage, en particulier pour les lisiers les plus riches en azote ammoniacale.
La volatilisation est en effet le premier facteur de perte d'azote ammoniacale, que ce soit au stockage mais surtout lors de l'épandage. Les conditions météo (température, hygrométrie et surtout vent) ont un impact important dans ce cas, mais nous n'avons aucun moyen d'action sur celles-ci. L'enfouissement du lisier, soit rapidement après l'épandage, soit en direct, reste alors la meilleure solution pour diminuer la volatilisation. Les équipements de base de type buse ou buse inversée sur les tonnes à lisier, ne sont bien sûr pas adaptés pour limiter ce type de pertes, contrairement aux...

Quid du compostage

Le compostage consiste à la dégradation du fumier grâce à une aération mécanique du fumier.
Comment bien composter son fumier ? Pour un bon compostage, le fumier doit avoir une humidité comprise entre 50 et 70% et contenir suffisamment de paille. Au moins deux retournements sont nécessaires pour avoir un bon compostage. Le premier retournement est à réaliser entre 5 et 15 jours après la confection du tas.  Le second passage doit se faire 10-15 jours après le premier retournement. L’activité compostage se développe dans les Cuma. La Cuma Innovation du Calvados possède une composteuse. Le prix de facturation de l’activité est de 5.55 € la minute rotor tout compris :...

A chaque exploitation ses légumineuses fourragères

Cette année, l’accent est mis sur les légumineuses fourragères. Afin d’identifier l’éventail des légumineuses fourragères, une collection fourragère sera installée au cœur du site sous forme de mur végétal.
Les caractéristiques techniques et leurs intérêts seront présentés pour que chaque visiteur puisse identifier les légumineuses adaptées à leur exploitation. Le semis sous couvert sera également évoqué, via un damier cultural montrant ses différents intérêts sur la maitrise du salissement ou pour pallier aux étés secs. Concernant la récolte des légumineuses, les constructeurs proposent plusieurs types de faucheuses. Comment faire son choix pour un produit fragile qu’est la luzerne ? Des essais 2016 (Arvalis - CA 23) ont évalué les pertes en fonction du type de faucheuse utilisée. Les...

Nouvelles technologies : les besoins des agriculteurs européens

Dans le cadre du projet européen Smart Akis, 271 agriculteurs ont été interrogés dans 7 pays d’Europe sur leurs besoins et opinions en termes de nouvelles technologies aux champs (grandes cultures, viticulture, maraichage).
Les résultats de cette enquête sont aujourd’hui disponibles dans un document en français, téléchargeable ci-dessous. Une version plus détaillée des résultats est aussi disponible en anglais ici  

Circuits courts : cultivons les valeurs ajoutées de notre territoire

De nombreuses animations et témoignages sont réalisés pour mettre en avant les circuits courts et les filières de qualité du territoire : cidres et fromages de Normandie.
La filière cidricole de A à Z très présente sur le territoire : chaque visiteur peut déambuler du verger au bar à cidre en passant par une exposition de matériels cidricoles de la Cuma des vergers de Cambremer avec une démonstration en situation réelle de pasteurisation et d’embouteillage de jus de pommes chaque jour. Les producteurs du cru de Cambremer sont présents pour la dégustation et la vente de leurs produits. L’occasion aussi de découvrir la diversité des cidres et poirés de Normandie avec un œnologue de la Chambre Régionale d’Agriculture pour apprendre à mieux les apprécier...

Biomasse agricole : des usages variés, des matériels adaptés

Haies bocagères, taillis à très courte rotation, miscanthus, tailles de vergers… les types de biomasse agricoles sont nombreuses sur une exploitation. Certaines comme les haies font parties du paysage depuis toujours quand d’autres tels que le miscanthus commence à s’essaimer.
Quels sont ces ressources ? Comment mécaniser leur récolte ? Quels usages en faire sur mon exploitation ?. Les experts du réseau Cuma et ses partenaires vous donnent les clés de la réussite en s’appuyant sur les retours de groupes d’agriculteurs qui expérimentent et développent ces techniques. Les 30 et 31 août prochain, au coin d’une parcelle de miscanthus, de taillis de saule à courte rotation ou d’une haie spécialement implanté pour vous, venez échanger sur les essences adaptées, les itinéraires techniques, ou encore le matériel de plantation utilisé par nos confrères de...

Prix de revient de la distribution des fourrages

Le prix de revient de la distribution des fourrages dépend de nombreux facteurs, comme vous pourrez le voir ci-dessous
Nombre de jours de distribution annuel : ce facteur est directement lié au système d’exploitation et notamment à la valorisation de l’herbe par le pâturage. Temps de travail quotidien : Plus l’éleveur est rapide, plus le temps de fonctionnement diminue. Le temps de distribution peut être perturbé par les pratiques et les choix de l’éleveur, par l’agencement des bâtiments et des accès, par l’utilisation de matériel de capacité inadaptée… Niveau d’investissement : Le prix des matériels varie dans des fourchettes relativement larges : Le choix d’une remorque...

Des robots pour le désherbage

Des robots intelligents et autonomes sont aujourd’hui capables de s’autoguider entres les rangs.
Ces technologies révolutionnent le désherbage et permettent de réduire l’utilisation d’herbicides. Naïo Technologies a mis au point des robots qui désherbent mécaniquement et automatiquement des légumes en rangs ou en planches. Une société Suisse, Ecorobotix a quant à elle développé un robot qui détecte les adventices pour y appliquer des micro-doses d’herbicides en localisé. L’utilisation des robots dans les champs est aujourd’hui accessible à tous. Lucie Viel Venez découvrir ces technologies en démonstration au Salon aux champs les 30 et 31 août à Lisieux

Bois énergie au salon 2017

Haie bocagère, Taillis à très courte rotation Miscanthus… De la plantation à la récolte, venez échanger sur les itinéraires techniques, les matériels, les usages des biomasses agricoles de vos exploitations.
Comment entretenir les haies bocagères, à quel coût, avec quel matériel pour quel débouché. Noremat et Rabaud, partenaires officiels du salon présenteront des équipements de dernière génération pour la production de bois déchiqueté et de bois bûche. Salon aux champs c’est aussi un espace de débat avec pour thématique cette année : La gestion durable du bocage, vers la création d’un label… Laurent Nevoux, de la SCIC Bois Bocage Energie présentera ce projet national et sa mise en œuvre dans l’Ouest de la France. Autre thématique, « développer la filière locale d’...

Luz'co investit le salon

Qu’on se le dise : les précieuses légumineuses kiffent le collectif ! Partout en France, des groupes en sont persuadés et se creusent le ciboulo pour développer la luzerne et autres légumineuses fourragères. A l’initiative des partenaires du projet Luz'co, ils se donnent rendez-vous les 30 et 31 août sur le Salon aux champs.
Depuis le démarrage du projet Luz'co, en 2016, la FRcuma Ouest et ses partenaires ont repéré plus d’une trentaine de démarches – plus ou moins avancées – qui tendent vers cet objectif. Des groupes qui s'organisent collectivement pour expérimenter / cultiver-récolter / sécher de la luzerne / ou encore nouer des partenariats durables entre éleveurs et céréaliers. Ce rendez-vous national sera l’occasion pour eux de se retrouver et de mettre en réseau leurs expériences. Au menu des 2 jours :    • un temps fort Luz'co chaque matin axé sur le témoignage de groupes, l’...

Pages

S'abonner à Communication

Partenaires