Communication

Coût alimentaire : moins il y a d’herbe, plus c’est cher

Le coût de production moyen de l’atelier laitier est de 494 € pour 1000 litres, selon une étude menée sur 269 exploitations laitières issues des groupes lait de Normandie.
Le prix de revient moyen est de 384 €, avec des marges de progrès importantes (la moitié des exploitations sont entre 344 et 410 €). Les principaux postes de charges sont par ordre d’importance : Le coût alimentaire Les frais de mécanisation Le travail Les annuités Premier poste de charges, avec 26% du coût de production, le coût alimentaire moyen est de 127 € pour 1000 litres (la moitié des exploitations sont entre 107 et 146 €). Mais on observe des variations importantes en fonction des systèmes : selon la part d’herbe disponible, certains ferment...

L'université : agriculteurs, osez réinventer les cuma

Le grand débat du 31 Août à 14 heures - Agriculteurs : osez réinventer les Cuma !
Le modèle Cuma a plus de 70 ans, et pourtant des agriculteurs réinventent tous les jours des façons de coopérer. Sur l’optimisation des chantiers, sur la gestion collective du foncier ou le développement territorial, des agriculteurs en Cuma partout en France imaginent des solutions collectives nouvelles, innovantes, économiquement viables, et socialement performantes. Trois d’entre elles témoigneront de leurs expériences au Salon aux Champs : l’InterCuma de Haute Vilaine en Ille et Vilaine (Martial BEASSE, agriculteur), la Cuma de Douzains du Lot et Garonne (Philippe LEVEILLARD -...

Réussir ses couverts végétaux

Plus qu’une obligation réglementaire, les couverts sont aujourd’hui un levier important pour améliorer la fertilité du sol et réduire le travail du sol sereinement.
Semer tôt, semer tôt et semer tôt ! Semer tôt permet de profiter de l’humidité du sol après la récolte et des journées encore longues qui favorisent la germination et la levée du couvert végétal. C’est la clef pour une biomasse suffisante et bénéficier réellement des couverts végétaux. Pour semer tôt, pourquoi ne pas semer avant la moisson, des techniques basées sur le semis à la volée existent : • Semer à la volée fin mars des trèfles violets ou blancs nains avant la montaison du blé (cette technique nécessite de ne pas désherber au printemps et de ne pas utiliser de...

L'université du salon aux champs : tout un programme

Le grand débat du 31 août à 11 heures : Internet : les plateformes collaboratives vont-elles supprimer les Cuma ?
Des sites web proposent aujourd’hui la mise à disposition de matériels entre agriculteurs, l’échange de parcelles ou l’apport de conseils. Les start-ups bousculent les habitudes des acteurs du secteur agricole. En quelques clics et de chez soi, chacun accède à une offre nouvelle de location de machines, de conseils personnalisés ou de produits annoncés à prix discount. Dans ce contexte, comment se fera demain le partage du matériel entre agriculteurs voisins ? Quels bouleversements pour la coopération et pour les organisations comme les Cuma ? Quelles opportunités saisir ?  ...

Et si on regardait sous nos pieds ?

Avant de vouloir fissurer, décompacter son sol, peut être pouvons-nous éviter de le dégrader ?
Ceci commence par les réglages des pneumatiques ! En effet, chaque pneumatique a son tableau de pression, chaque utilisateur doit y prêter attention. Un tracteur avec une bonne monte de pneu et bien réglé verra son impact au sol en profondeur nettement moins prononcé. Toutefois, il est toujours envisageable de rattraper des tassements grâce à des outils comme les fissurateurs. Mais le choix de l’outil, et du type de dents n’est pas une mince affaire. Pour s’en assurer, venez découvrir les découpes de sol sur l’atelier Agronomie lors du Salon les 30 et 31 août prochain....

Rotation des cultures : pourquoi et comment ?

Notion agronomique ancienne apprise dans vos formations agricoles, la rotation réapparait parmi les réponses à des questions actuelles. S’agit-il d’un effet de mode ? D’un nouvel « impératif technique » ? Qu’elles sont les raisons de s’y intéresser ? Comment s’en servir et avec qui ?
Comprendre ce qui s’est passé à propos des rotations, afin de les remobiliser avec l’agronomie Un retour sur l’évolution des systèmes de cultures ces dernières décennies met en évidence une simplification, parfois extrême, de ceux-ci (1 ou 2 cultures). Le contexte économique favorable à certaines cultures, couplé à une recherche phytosanitaire performante (nouvelles molécules), ont souvent dicté et sécurisé les choix de l’agriculteur, s’affranchissant ainsi de l’agronomie. La diminution des productions animales a également contribué au retournement des prairies et à l’arrêt de cultures...

Le salon aux champs : c'est maintenant

Le salon aux champs met les petits plats dans les grands pour vous accueillir fin août, faites-en autant et organisez votre séjour au cœur de la Normandie dès maintenant.
Pour faciliter votre organisation, vous trouverez sur le site internet du salon 2017 :    • la billetterie en ligne > ici    • le programme > ici    • le plan d'accès au salon > ici    • le plan du salon avec la liste des exposants et les marques représentées > ici    • le guide de l'hébergement > ici    • l'offre touristique du Pays d'Auge > ici NOUS VOUS ATTENDONS NOMBREUX POUR CETTE 20ème EDITION Le salon aux champs c'est : le salon national des cuma, un rendez-vous professionnel et un lieu de...

Le tracteur, pas que sur la débroussailleuse

Ils en avaient assez d’atteler et dételer leurs tracteurs sur la débroussailleuse, perte de temps, complexité des branchements avec les risques encourus.
Les 8 utilisateurs de la cuma la Chatelaine à Saint Hilaire le Vouhis ont fait le pas en 2015 d’investir dans un tracteur spécialement dédié à cet outil. Ils sont partis sur un tracteur d’occasion, un 125 CH de 2006, à 6000 He pour un montant de 26 000 € HT. Particularité, l’engin très polyvalent, est également utilisé par 4 adhérents au printemps et à l’automne  (selon la disponibilité) pour d’autres travaux : fauche, transports de récoltes, hersage, semis, épandages de fumiers, confection des silos (relevage avant) etc. Par exemple lors des ensilages cela fait un...

Les trois piliers des charges de mécanisation

Traction, manutention, carburant, les trois piliers des charges de mécanisation Pas évident de faire les calculs des charges de mécanisation de son exploitation ! Voilà le constat exprimé par la plupart des jeunes qui ont participé à une journée de formation sur les Charges de Mécanisation le 4 avril dernier.
Ils sont venus sans trop de motivation, bénéficiaires des aides du Conseil Régional sur les Parts Sociales, ils ont bien sûr répondu présents. Il est vrai, et nous pouvons  trouver cela bizarre, que c’était la première fois qu’ils réalisaient un tel calcul : déterminer les coûts de mécanisation à partir des comptabilités de leur exploitation. Force est de constater qu’ils sont tous très motivés et probablement très performants dans le suivi de leur cheptel vif (bovins, caprins etc). Par contre, ils semblent complétement méconnaitre leur niveau de mécanisation et sont en général...

Le tracteur, pas que sur la débroussailleuse

Ils en avaient assez d’atteler et dételer leurs tracteurs sur la débroussailleuse, perte de temps, complexité des branchements avec les risques encourus.
Les 8 utilisateurs de la cuma la Chatelaine à Saint Hilaire le Vouhis ont fait le pas en 2015 d’investir dans un tracteur spécialement dédié à cet outil. Ils sont partis sur un tracteur d’occasion, un 125 CH de 2006, à 6000 He pour un montant de 26 000 € HT. Particularité, l’engin très polyvalent, est également utilisé par 4 adhérents au printemps et à l’automne  (selon la disponibilité) pour d’autres travaux : fauche, transports de récoltes, hersage, semis, épandages de fumiers, confection des silos (relevage avant) etc. Par exemple lors des ensilages cela fait un...

Pages

S'abonner à Communication

Partenaires