Agroéquipement et Environnement

Conférence sur l'agriculture de conservation avec Jean Luc Forrler

Le Salon aux champs, en partenariat avec la collectivité « Eau du Bassin Rennais », propose aux visiteurs une conférence de jean Luc Forrler le 18 septembre à 15h30.
Intitulée « l'agriculture de conservation : un atout durable pour vos systèmes de cultures », elle se destine aux agriculteurs, étudiants, enseignants ou techniciens, et vous permettra d’en connaître davantage sur ces systèmes dont l’enjeu est d’améliorer la fertilité des sols tout en conservant une production économiquement rentable.   L'accent sera mis sur les couverts végétaux, premier pilier de l'agriculture de conservation, avec la présentation des derniers résultats d'essais autour des variétés et des dates de semis.   Aujourd’hui, les couverts sont de moins en...

Fiche OGO - Kemtag

Principe Objectif : faciliter la vie des responsables de cuma en rendant accessibles les informations nécessaires pour la facturation des adhérents --> Limite les temps de saisie et de ressaisies + limite le risque d'erreurs Un hubodomètre*, aussi appelé odomètre, connecté qui enregistre et remonte automatiquement l'activité de l'outil Une application smatphone qui permet de visualiser les valeurs du capteur et les transmettre Une interface web pour l'agriculteur ou le gestionnaire du parc...

Épandages liquides : ça pose des tonnes de questions !

Les partenaires du salon aux champs organisent jeudi 19 septembre à 14h00 une conférence-débat sur les épandages liquides (lisier, digestats). Cette activité, importante pour les cuma de l’Ouest, est aujourd’hui confrontée à de multiples enjeux : circulation routière, tassements des sols, qualité de l’air…
Cette conférence-débat s’articulera autour d’interventions :  - d’experts du réseau cuma (volet réglementation routière, matériels, coûts…) - d’Arvalis (volet tassement des sols) - et du ministère de l’agriculture (volet qualité de l’air) - Des témoignages de cuma viendront également compléter les apports techniques Venez nombreux, nos intervenants répondront à vos questions. Plus d’informations sur le salon aux...

Broyer plutôt que brûler

Le brûlage à l'air libre des menus bois issus de l'entretien du bocage ou des vergers génèrent des particules qui nuisent à la qualité de l'air. A l'inverse, le broyage et le retour au sol de ces rémanents présente de nombreux atouts. La FRcuma Ouest et ses partenaires publient un guide pour faire connaître et documenter cette pratique vertueuse.
Ce guide est téléchargeable ici. Il sera également disponible en version papier lors du Salon aux champs 2019 qui aura lieu les 18 et 19 Septembre à Broons (22).  Un travail réalisé en parteanriat avec Aile et la fédération des cuma Bretagne-Ille Armor dans le cadre du projet Bocag’Air, issu de l’appel à projets Agr’Air édition 2017, soutenu par l’ADEME et le ministère en charge de l’écologie et en collaboration avec le ministère en charge de l’...

Peser collectivement sur les prix des matériels agricoles

Ces dernières années, une hausse continue des prix de ventes des matériels agricoles se répercute sur les tarifs appliqués aux agriculteurs par les cuma.
Cette augmentation des prix de ventes est portée par des causes multifactorielles (l’inflation générale, intégration de nouvelles technologies, capacité des matériels). En parallèle, la concentration des acteurs de la filière (constructeurs, concessionnaires) se poursuit. Comment le réseau cuma, qui achète chaque année près de 500 millions d’euros de matériels peut t’il peser dans cette tendance haussière ? Une étude en cours pointe l’amer constat et imagine des pistes pour l’optimisation des investissements. Des initiatives de regroupement naissent dans le réseau cuma, allant des...

Une rentrée dynamique pour les cuma de l'Ouest

2 525 : c’est le nombre de cuma qui existent dans l’Ouest . Elles regroupent 53 500 agriculteurs qui ont fait le choix d’investir dans du matériel en commun .
Pour nous, c’est une stratégie qui permet de bénéficier de matériels performants et récents tout en maîtrisant nos coûts.  En embauchant des salariés  au sein des cuma, nous trouvons également des solutions pour mieux organiser le  travail dans nos exploitations. Même si un agriculteur sur deux est déjà adhérent d’une cuma, nous pensons que notre modèle d’organisation répond aux enjeux de demain et pourrait encore se développer. C’est pour cela que cette année nous avons fait le choix d’être présents au Space. Nous invitons tous les agriculteurs, futurs agriculteurs et...

Ensilage : préparer, récolter, conserver !

Pour réussir son ensilage de maïs, de la préparation du chantier à la valorisation du fourrage, retrouvez ici différents outils et ressources mis à disposition par le réseau cuma Ouest et ses partenaires.
Préparer son chantier Il est primordiale d’anticiper la date de récolte pour assurer un bon taux de matière sèche (32-35%). Les coopératives et les organismes de conseil en élevage organisent des “journées matière sèche” pour déterminer la date de récolte prévisionnelle. Toutefois, l’observation du grain au champ reste une étape indispensable pour retenir la date finale. Une fois la date déterminée, le chantier d’ensilage, ça se prépare !...

Confection du silo : Les clés de la réussite en vidéo

Comment éviter de perdre 15% de son silo de maïs (soit 4 400 € pour 30 ha ensilés) ? Retrouvez, en vidéo, toutes nos préconisations pour y arriver, des réglages de l’ensileuse aux bonnes pratiques sur le silo : confection, couverture, reprise...
Dans le cadre du projet Ecosilage (+ d’infos ici), des suivis de chantiers complétés par des diagnostics de silos ont été réalisés sur deux années consécutives dans 3 cuma Normandes. L’objectif était d’évaluer les pratiques mises en place lors des chantiers et d’identifier les marges de progrès possibles. Retrouvez ces préconisations pour optimiser son chantier le jour J dans la vidéo ci-dessous. Cette vidéo est la deuxième d'une série de...

La méthanisation en Bretagne : plus de 100 unités en fonctionnement !

La méthanisation en Bretagne est très majoritairement agricole (80% des installations), à la ferme principalement.
La méthanisation collective agricole, elle, s’est d’abord développée en Pays de la Loire mais aujourd’hui la dynamique en Bretagne est forte. De nombreux collectifs de 3 à une quinzaine d’exploitations agricoles se fédèrent pour porter un projet de méthanisation. En général, c’est parce que les exploitants ont l’habitude de travailler ensemble en cuma qu’ils pensent la méthanisation comme un nouvel outil collectif de gestion de leurs effluents d’élevage. Les nouvelles perspectives de valorisations du biogaz comme le bioGNV pour le transport ou le biogaz porté (collecte de biogaz ou de...

Pages

S'abonner à Agroéquipement et Environnement

Partenaires