Agroéquipement et Environnement

La cuma "la Pichonniere" (72) récompensée par le "Prix de la Dynamique Agricole"

La cuma la Pichonnière (Sarthe) vient d'être récompensée par le "Prix de la Dynamique Agricole" organisé par la Banque Populaire de l'Ouest... Les adhérents de cette cuma se sont réunis pour combiner leur savoir-faire, leur matériel et l’assolement de leur terre.
Grâce à cette initiative, 408 hectares de culture céréalière sont  regroupés. La mise en commun de leur matériel leur garantit également un faible coût de mécanisation (260€/hectare), non négligeable dans un contexte de fluctuation du cours des céréales. Pour accéder au reportage en vidéo sur le site de la Banque Populaire de l'Ouest, cliquez ici.

Cuma intégrale avec un assolement en commun !

Fin 2004, un jeune agriculteur de la Sarthe contacte l’Union des cuma : « voilà, depuis plusieurs mois, nous menons une réflexion à 4 agriculteurs. Nous souhaitons réfléchir à une meilleure organisation de nos chantiers et réduire nos charges de mécanisation. Est-ce que vous pouvez nous donner un coup de main ? ».
C’est ainsi que débute l’histoire réelle de la cuma de la Pichonnière (cuma intégrale avec assolement en commun). Elle comprend à l’époque 4 agriculteurs, tous céréaliers avec des superficies comprises entre 60 ha et 160 ha. Trois membres ont également des productions hors sols (volailles ou porcs). Elément à souligner : 3 adhérents ont déjà l’habitude du travail collectif. Ils confirment également leur volonté d’aboutir sur des techniques de semis...

Les pulvérisateurs passent au contrôle

Les nouvelles contraintes sont destinées à mieux protéger les agriculteurs qui manipulent ces produits souvent hautement toxiques. La réglementation se durcit pour les pulvérisateurs. Objectif : assurer une meilleure protection de l'environnement mais aussi mieux protéger les utilisateurs.
Depuis le 1er janvier 2009, le contrôle des pulvérisateurs à rampe de plus de trois mètres et des atomiseurs est obligatoire, au moins une fois tous les cinq ans. Par convention avec quarante concessionnaires de la région, « Cuma Normandie Services », lance un service de contrôle. lire la suite de l'article sur le site de Ouest-France

Démonstrations "entretien des bords de champs" : l'attrait de l'innovation

Les journées de démonstrations sur l'entretien des bords de champs, des bords de cours d'eau et des clôtures organisées par les fédérations de cuma de l'Ouest du 17 au 20 novembre ont fait le plein de visiteurs.
Au total, 350 personnes se sont déplacées en Mayenne, Vendée, Morbihan et Finistère pour voir évoluer des matériels spécifiques d'entretien mécanique des bords de champs, bords de cours d'eau et clôture. Deux innovations ont joué les vedettes : un broyeur frontal avec éjection latéral de la biomasse et les broyeurs sous clôtures. Le constructeur Noremat a présenté un broyeur frontal équipé d'une bande transporteuse permettant l'éjection de la biomasse fauchée. Utilisé sur les berges de cours d'eau, ce dispositif éjecte le produit sur le champ, évitant ainsi qu'il ne tombe dans le cours...

Le contrôle obligatoire des pulvérisateurs

Comment réussir son contrôle
  POINTS A VERIFIER LORS DU PRECONTRÔLE     Ø Dispositif d’attelage - Non déformé ou modifié.   Ø Liaisons tracteur-pulvérisateur - mécanique : protège cardan + bol de protection avec chaînette côté tracteur et pulvérisateur. - hydraulique : état des flexibles (pas de pliures excessives ou de toile visibles), système de verrouillage fonctionnel.   Ø Pompe - pas de fuites excessives...

Le Contrôle obligatoire des pulvérisateurs

Le banc de contrôle des pulvérisateurs sera présent sur le département : - les 20 et 21 Octobre 2009 sur les communes de Pleumeur-Gautier et Calmez, - du 09 au 13 Novembre 2009 - du 30 Novembre au 4 Décembre 2009 - et du 21 au 24 Décembre 2009. Les lieus sont à définir selon les demandes.
INFORMATIONS :   Le diagnostic des pulvérisateurs est devenu obligatoire en France au 1er janvier 2009. Cette nouvelle règlementation s’inscrit dans le cadre de la « loi sur l’eau et les milieux aquatiques » qui a été votée le 30 décembre 2006 (Loi n° 2006-1772).   La pérodicité des contrôles est de 5 ans. La date limite de contrôles est définie par le N° SIREN de l'exploitation :       TRANCHES 1...

Intercuma l’Entente de Saint-Etienne en Coglès (35) - A la pointe du binage

Désherbage - Une bineuse autoguidée en intercuma - Deux systèmes de guidage orientent la bineuse acquise par l’Intercuma l’Entente de Saint-Etienne en Coglès, entièrement autonome derrière le tracteur. Elle est équipée d’un guidage par caméra qui détecte les rangs de maïs.
lire l'article du Paysan Breton (semaine du N° du 26 Juin au 2 Juillet 2009)

Pages

S'abonner à Agroéquipement et Environnement

Partenaires