Agroéquipement et Environnement

Quel pneu pour une traction optimisée ?

L'été 2019 dans les marais de Vendée, vous avez peut être vu un tracteur qui tractait un autre tracteur attelé à un outil de travail du sol. Sont-ils devenus fous ces vendéens ? Non, mais comme chaque année nous (réseau cuma Ouest), nous testions tracteurs, outils et équipements pour vous donner les meilleurs conseils. Voici les résultats des essais aux champs 2019.
En 2019, nous souhaitions comparer des montes de pneumatiques courantes lors de l'achat d'un tracteur de 170-180 ch, et répondre à cette question : Lequel offre les meilleurs résultats en consommation de carburant mais aussi en capacité de traction ? Pour cela nous avons collaboré avec Michelin, pour la mise en œuvre (changement rapide de pneumatique) mais aussi pour l'appui technique et conseils. Deux pneumatiques mis à l'essai, avec des tailles de jantes différentes : 650/65 R 38 : diamè...

Couverts en interculture longue : choix des espèces et implantation

Comment supprimer le glyphosate dans l’interculture ? Le projet CAP sans glypho est un projet inter-régional de 3 ans qui a pour but de communiquer auprès des agriculteurs sur les alternatives au glyphosate. Plusieurs fiches techniques vont être produites. Vous y retrouverez : - un descriptif de la méthode avec les clefs de réussite, - les "plus" et les "moins", des indicateurs de coûts, de temps de travail et bilan carbone, - le témoignage d’un agriculteur
Retrouvez la fiche technique "COUVERTS EN INTERCULTURE LONGUE : CHOIX DES ESPÈCES ET IMPLANTATION" ci dessous en pièce jointe

Travail sur un chantier agricole : les préconisations pour lutter contre la propagation du Covid-19

Si vous partez sur un chantier de travaux agricoles, la MSA vous préconise des mesures d’organisation pour éviter toute propagation du coronavirus. L’implication des salariés dans la mise en place de ces mesures garantira leur efficacité.
Retrouvez le document technique publié par la MSA : ici

Maîtriser les adventices avec les leviers agronomiques : des méthodes préventives

Pour gérer la pression des adventices, avant les solutions curatives, il y a des solutions préventives. Il s'agit de prévenir leur apparition ainsi que leur multiplication en s’appuyant sur des leviers agronomiques.
Le premier levier est la rotation des cultures,  la base des systèmes. La rotation est le compromis entre plusieurs objectifs : techniques (fertilité du sol, protection des cultures), économiques et sociaux. Ensuite vient le travail du sol qui a pour objectif d'éviter l'apparition de plantes indésirables mais aussi de déstocker les graines. Puis vient le temps de choisir la bonne date de semis, ne pas trop se précipiter parfois. Et bien sûr, il ne faut pas oublier la couverture du sol, avec les...

Vers la pulvérisation ultra-localisée !

Pulvériser en ultra-localisé ? C’est pulvériser uniquement sur l’adventice. La technologie ? Des capteurs optiques, de l’intelligence artificielle (IA) pour reconnaître les adventices et des systèmes de buses très réactifs pour pulvériser juste là où c’est nécessaire. Les promesses d’économies sont très séduisantes : jusqu’à 80 % en moins de produit !
Cibler uniquement les mauvaises herbes Le grand principe de la pulvérisation ultra-localisée : cibler uniquement les mauvaises herbes pour réduire les quantités de produits appliqués. Basée sur des technologies de “reconnaissance optique”, la pulvérisation ultra-localisée distingue deux niveaux de “performance technologique”. Le premier consiste à “détecter du vert”, de la chlorophylle, et à appliquer un produit sur “sol nu” (principe on/off), le second niveau, vise au traitement sélectif des adventices au milieu de la culture.  Traitement sur sol nu : des offres commerciales...

Luzco.fr - De nouveaux contenus disponibles

Luzco.fr, le centre de ressources collectives pour le développement des légumineuses fourragères, est régulièrement mis à jour. Retrouvez les derniers contenus publiés.
Les partenaires du projet Luz’co, consacré au développement des démarches collectives autour des légumineuses fourragères, ont lancé un centre de ressources en ligne : www.luzco.fr. Pourquoi faire ? Faciliter l’accès à l’ensemble des contenus utiles aux porteurs de projets (agriculteurs et animateurs) ainsi qu’aux acteurs de l’enseignement et de la recherche. Les derniers contenus publiés  • Des éclairages vidéos de la sociologue et agroécologue V...

Maïs BIO : des plantes appâts contre le taupin

Associer une céréale au maïs dès l'implantation, semble être une solution prometteuse pour lutter contre le taupin du maïs. Les résultats de la plateforme d'essais mise en place l'année dernière dans le Morbihan, nous l'ont montré.
Petit rappel de la plateforme 2019 : En partenariat avec Corteva, sur une parcelle en maïs grain en AB, il a été testé l'association d'une céréale semée en inter-rang à différentes doses avec ou non un biocontrôle. L'implantation en inter-rang permet de détruire mécaniquement la plante appât associée, avec un passage de bineuse, avant qu'elle ne concurrence trop le maïs. L'efficacité des différentes modalités par rapport au t...

IoTcuma, c'est parti !

Mardi 10 mars, réunion de lancement du nouveau projet “IoTcuma” à Hérouville-Saint-Clair (14). L'objectif : tester en conditions réelles d'utilisation des dispositifs d'objets connectés (IoT) par les collectifs d'agriculteurs (cuma et organisations de producteurs légumiers). Les partenaires de ce projet piloté par la FRcuma Ouest sont la Fédération des cuma Normandie Ouest, la Chambre Régionale d’Agriculture Normandie Ouest, Littoral Normand, le SILEBAN et Unilasalle.
  Mettre en oeuvre et évaluer des solutions IoT en “conditions réelles cuma” Ce projet s'inscrit dans la démarche initiée en 2018 en relation avec le projet “L’Internet des Objets (IoT) au service des agriculteurs normands : imaginer les cuma connectées de demain”. (lien vers : http://www.ouest.cuma.fr/actualites/linternet-des-objets-iot-au-service-des-agriculteurs-les-cuma-se-connectent). A signaler, ce projet démarre pour deux ans et bénéficie d’un soutien de la région Normandie et de l’Union Européenne dans le cadre du Partenariat Européen pour l’Innovation (PEI...

​Contribution des agroéquipements à la protection des cultures

Le réseau cuma Ouest a souhaité mettre en place fin 2019 un groupe de travail spécifiquement dédié à la thématique de la réduction des produits phytosanitaires.
L'objectif de ce groupe de travail "mixte" (conseillers et administrateurs) est de : Partager les travaux du réseau Renforcer nos compétences Elaborer un plan d'actions “cuma” à destination des cuma, agriculteurs et le mettre en oeuvre Dans ce cadre, nous avons sollicité Jérôme Labreuche, ingénieur à Arvalis Institut du végétal. Les principaux éléments à retenir de son intervention : un besoin de diversifier les méthodes de protection et de les combiner pas de solution unique, des combinaisons à adapter à chaque exploitation agricole (...

Épandage et perte par volatilisation : mesures aux champs

La fenêtre météo favorable en ce début de semaine, nous a permis de mettre en place un essai sur la fertilisation du blé. Notre objectif a été de mesurer la volatilisation de l'azote selon 2 types d'épandage : apport d'ammonitrate ou de digestat.
L'essai mis en œuvre par l'Idele, l'Inrae, le réseau cuma Ouest, et les Chambres d'agriculture des Pays de la Loire s'est déroulé à la ferme expérimentale de Derval (44), où une unité de méthanisation est en route depuis 1 an. Avant la production de digestat, la fertilisation du blé au printemps se faisait par apport d'ammonitrate, depuis il est évident qu'il faut valoriser ce digestat sur blé. Mais selon la pratique et les conditions d'épandage, il peut...

Pages

S'abonner à Agroéquipement et Environnement

Partenaires