Machinisme Environnement

Jouer pour faire face au changement climatique : c'est possible !

Le jeux sérieux Resilgame est désormais disponible ! Pour le découvrir et le tester en avant première, rendez-vous les 21 et 25 novembre prochain à la Roche-sur-Yon et Angers.
Comme l'illustre l'été 2022, le changement climatique touche les exploitations agricoles de l'Ouest. Pour y faire face des leviers existent... mais il n'est pas toujours simple de les mettre en place à temps, c'est-à-dire en anticipant et en repensant sa stratégie globale. Pour ce faire, un jeu sérieux est désormais disponible : Resilgame, un jeu de plateau pour s'approprier les leviers de réponses au changement climatique et affiner sa stratégie sur son exploitation. Et il est en test gratuitement !   Vous êtes animateur·rice et vous souhaitez découvrir cet outil d'animation pour...

Changement climatique : un jeu de plateau pour identifier la stratégie à adopter sur son exploitation !

Comme l'illustre l'été 2022, le changement climatique touche les exploitations agricoles de l'Ouest. Pour y faire face des leviers existent... mais il n'est pas toujours simple de les mettre en place à temps, c'est-à-dire en anticipant et en repensant sa stratégie globale. Pour ce faire, un jeu sérieux est désormais disponible : Resilgame, un jeu de plateau pour s'approprier les leviers de réponses au changement climatique et affiner sa stratégie sur son exploitation. Et il est en test gratuitement !
Vous êtes animateur·rice et vous souhaitez découvrir cet outil d'animation pour accompagner des groupes sur le changement climatique ? Vous êtes agriculteur·rice et vous vous posez des questions sur les leviers à actionner sur votre exploitation pour anticiper les enjeux de demain ? Venez alors découvrir le jeu Resilgame sur une demi-journée ! Rendez-vous le 21 novembre 2022 de 14h à 17 h à la Roche-sur-Yon à la Chambre départementale d’agriculture de Vendée, 21 Boulevard de REAUMUR OU 25 novembre 2022 de 9h à 12h à Angers à l’école Supérieure d’agriculture, 55 rue RABELAIS...

Changement climatique : idées et réflexions issues du forum débat du Mécasol

Le Mécasol 2022 a permis aux visiteurs de participer à un forum-débat sur le changement climatique. Alimenté par des apports d'experts professionnels et des témoignages d'agriculteurs, l'objectif était d'ouvrir des pistes de réflexion et de solutions d'adaptation.
  Le climat de demain est certes incertain mais les grandes tendances sont connues. C’est le message passé par Sarah Colombié, consultante Innovation - Climat – Air - Environnement à la Chambre d'agriculture des Pays de la Loire lors du forum débat au Mécasol. Le GIEC annonce une augmentation de la température moyenne comprise entre 1,5°C et 4,8°C d’ici 2100, par rapport aux moyennes 1951 - 1980. En parallèle, les prédictions mettent en évidence une accentuation des épisodes extrêmes. Le cumul annuel des précipitations est inchangé mais la répartition hydrique évolue et...

Jouer pour se former ? Comprendre les solutions pour s'adapter au changement climatique le temps d'une partie

C'est le défi que se sont lancés les partenaires du projet RESILGAME* en réalisant un jeu sérieux pour identifier et tester les solutions à mettre en place sur son exploitation dans un contexte de changement climatique et d'aléas économiques.
Comment fonctionne ce jeu de plateau ? Chaque joueur dispose d'une exploitation (avec des caractéristiques individualisées) et un personae (qui fixe les objectifs de l'exploitant). A chaque saison, un aléa climatique et un aléa économique sont tirés. Chaque joueur doit alors mettre en place des solutions pour conserver ses indicateurs (économiques, temps de travail et impact environnemental) à des niveaux satisfaisants. Il peut par exemple gagner en autonomie protéique en développant des légumineuses fourragère et en s'appuyant sur une cuma locale avec d'autres joueurs pour investir...

“WANTED : des cuma prêtes à se passer du glyphosate !”

Dans un contexte où les systèmes agricoles tendent à devoir se passer du glyphosate, nous sommes à la recherche de groupes d’agriculteurs testant des pratiques innovantes pour supprimer - ou tout du moins réduire fortement - le glyphosate afin de produire des connaissances et des solutions opérationnelles pour supprimer son usage dans deux situations qualifiées d'impasses - la viticulture en pente / zone accidentée et les grandes cultures en sans labour. A l’échelle de l’Ouest, nous serons principalement concernés pour œuvrer à la réduction/suppression du glyphosate en grande culture sans labour.
  Dans le cadre du projet ALIAGE - s’Appuyer sur Les Innovations couplées d’AGriculteurs pour soutenir l'Émergence de systèmes agricoles sans glyphosate (2022 - 2025), piloté par la FNcuma, deux profils de groupe sont recherchés :  1- des groupes qui ont déjà innové pour se passer du glyphosate (suppression ou forte réduction), dont les pratiques pourront être étudiées pour produire des connaissances utiles aux autres groupes.  --> Une post-doc a été recrutée par l'INRAE pour mener des entretiens et caractériser les innovations repérées.  2- des groupes qui...

Partage de matériels et risques de contamination : que pensent les producteurs ?

Nous constatons que la présence d’adhérents engagés dans des filières qualité telles que les filières biologique, AOP fromagère, etc. peut soulever des interrogations quant au partage de certains matériels. En parallèle, les cahiers des charges deviennent de plus en plus exigeants. Dans le cadre du projet “Filières qualité en Normandie et mécanisation partagée”, nous avons échangé avec 32 producteurs normands afin de recueillir leur témoignage sur les usages liés au partage de matériel dans des cuma regroupant des adhérents en filière conventionnelle et en filière qualité. L’objectif est d’identifier les pratiques, les besoins et des moyens d’action possibles mais surtout réalistes et acceptables pour diminuer les risques de contamination.
  Les principaux enseignements :  un besoin d’informations sur les risques réels identifiés et sur les cas de contamination dans son territoire.  une différence des niveaux de sensibilisation et de connaissances sur ces risques d’un adhérent à l’autre avec en parallèle, un manque de communication sur l’identité des adhérents engagés dans des filières qualité.  Un manque de préconisations écrites noires sur blanc. L’ensemble des producteurs ne souhaite pas que les filières soient séparées mais la plupart mentionne en effet qu’il s’agit souvent de “bon sens”...

Projet TERRATECH Erasmus+ : Renforcer la spécialisation en “Smart Agriculture” pour les générations futures

L'agriculture est une activité ancienne qui a façonné notre société. Son incroyable évolution a été permise grâce aux nouvelles découvertes scientifiques et aux développements technologiques qui en découlent. L'agriculture de précision fait partie des avancées les plus récentes dans ce secteur : l’arrivée des dernières technologies apporte de nouveaux moyens d’adapter finement ses pratiques aux conditions environnementales. Grâce à ces technologies, il est possible d’accroître la productivité des cultures, sur du long terme, même dans les conditions les plus exigeantes. Sa popularité grandissante auprès des agriculteurs associée à une demande croissante sur le marché font émerger un besoin de professionnels ayant une double formation en agriculture et en ingénierie de l’IoT (Internet des Objets). Pour y répondre, une nouvelle formation labellisée sur la Smart Agriculture est en cours de développement. Financé par le programme ERASMUS+ de la Commission Européenne, le projet "TERRATECH" réunit six institutions universitaires, cinq PME, un centre de recherche et deux organisations agricoles. Pour la France, le projet est représenté par la Fédération des cuma de l’Ouest. Les cuma sont les coopératives d'utilisation de matériel agricole. Au niveau de l’ouest de la France, ce sont 2405 coopératives de proximité réunissant plus de 55215 agriculteurs.
  Le projet  "TERRATECH" vise à développer un Master of Science (MSc), une formation labellisée accessible à partir d’un bac+3, sur les applications de l’IoT dans le milieu agricole afin d’apporter les compétences et les connaissances nécessaires pour travailler dans le secteur en plein essor de la Smart Agriculture. Afin de donner aux étudiants un bagage théorique et pratique solide, le projet "TERRATECH"  se veut innovant grâce à des méthodes d'enseignement interactives et des partenariats avec des associations et des entreprises agricoles capables de fournir des solutions...

DOSSIER : délégation, un accompagnement pour répondre à des besoins croissants

Les exploitations agricoles évoluent dans un contexte marqué par des besoins en main d'œuvre croissants. La délégation des chantiers figure comme un des leviers pour y répondre. Les fédérations de cuma de l'Ouest proposent un accompagnement adapté pour développer ces services clés dans l'optimisation du travail des agriculteurs.
Ce dossier a été réalisé dans le cadre du projet Casdar Arpida DARTEQ, en partenariat avec les fédérations de cuma de Normandie et la Chambre Régionale d'Agriculture de Normandie. Un contexte à déléguer : évolutions des exploitations et besoins en main-d’oeuvre Pour comprendre les enjeux de la délégation, il faut d’abord s’intéresser à quelques évolutions que connaissent les exploitations agricoles. L’évolution du nombre d’actifs agricoles, ainsi que leur statut montre que la main-d’œuvre familiale diminue tandis que la main-d’œuvre salariée augmente.      ...

Lancement du projet "Développer les filières de qualité en Normandie et la mécanisation partagée"

Dans les cuma, la présence d’adhérents engagés en filières qualité soulève des interrogations quant au partage de certains matériels. En effet, les cahiers des charges deviennent de plus en plus exigeants et il devient nécessaire d’engager des démarches pour aider les agriculteurs à intégrer des filières qualités tout en continuant de partager leur matériel. Partant de ce constat, un projet de type émergence, “Développer les filières qualité en Normandie et la mécanisation partagée” a été construit. Il fait suite aux premiers travaux menés sur l'utilisation des désileuses automotrices dans le cadre des cahiers des charges lait sans OGM. L’objectif est d’apporter des premiers éléments de réponses afin de développer un projet plus conséquent sur cette thématique.
  Le projet sera conduit sur 18 mois (2021-2022). Il est piloté par la FRcuma Ouest et implique trois partenaires, la Fcuma Normandie Ouest, Littoral Normand et l’Union des producteurs de lait AOP Camembert de Normandie, Pont-L’évêque et Livarot. Il est soutenu par le Conseil régional de Normandie et le FEADER dans le cadre du dispositif PEI (Partenariat Européen pour l’Innovation). Le projet concerne principalement la filière lait mais l’objectif est que ces résultats soient transposables aux autres filières et les travaux seront menés sur l’ensemble du territoire Normand. ...

Lancement du projet ClimatVeg : transition et durabilité des systèmes de production végétale face aux changements climatiques

Les impacts du changement climatique sur la gestion des systèmes de productions animales et végétales en font un sujet de plus en plus prégnant dans le monde agricole. C’est dans ce contexte que le projet ClimatVeg, portant sur la transition et la durabilité des systèmes de production végétale face aux changements climatiques à l’échelle des régions Bretagne et Pays de la Loire, s’est construit. Il vise à comprendre l’impact du changement climatique pour agir en étudiant la multiperformance de leviers d’adaptation liés aux plantes, au sol et à la ressource en eau. Au-delà de la production de connaissances, ce projet de recherche précompétitive a un rôle de création et structuration d’un réseau solide pour une agriculture plus résiliente et solidaire.
  Le projet sera conduit sur quatre ans (2021-2025). Il est piloté par Végépolys Valley, pôle de compétitivité dans le végétal et implique 73 partenaires dont trois partenaires référents, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, le CATE et Arvalis. La FRcuma Ouest et l’Union des cuma Pays de la Loire sont partenaires du projet. L’ensemble des travaux menés contribuera à favoriser la résilience et la durabilité des filières végétales de l’Ouest. Ce projet est soutenu par le Conseil régional de Bretagne et Pays de la Loire.    Ce projet est organisé en cinq sous-...

Pages

S'abonner à Machinisme Environnement

Partenaires