Ensilage et coût alimentaire

Valoriser le maïs sous toutes ses formes

Qu’il soit récolté en plante entière ou seulement l’épi, le maïs requiert une attention particulière pour obtenir une qualité optimale.
1-  Maïs épi  Le maïs épi est un bon complément aux rations à base d’herbe et légumineuses. La récolte est une étape importante pour obtenir un produit de qualité. Zoom sur un chantier de la Cuma l’orchidée de Sigournais (Vendée) Dans le cadre du projet Opti-Fourrage (avec le soutien du Conseil régional des Pays de la Loire). 2- Plante entière La récolte du maïs en plante entière nécessite également une observation de plusieurs critères lors du chantier (longueur de coupe, éclatage, qualité du tassage) pour optimiser sa valorisation. Zoom sur les...

Chantiers d’ensilage : le rôle du chauffeur est central

Le réseau Cuma, en partenariat avec les organismes de conseil en élevage, a engagé un travail de fond autour de la qualité des ensilages en Bretagne et Pays de la Loire (projet Opti-Fourrage), et en Normandie (projet Ecosilage). Une première campagne de suivis de chantiers d’ensilage, avec accompagnement des agriculteurs présents (test tamis et test bassine pour déterminer la qualité du fourrage produit), a été réalisée cette année dans les trois régions. Ces suivis seront complétés par des analyses silos dans l’objectif d’évaluer la qualité du tassage et de faire progresser les groupes. Voici de premiers enseignements :
Le rôle déterminant du chauffeur de l’ensileuse est constaté sur la grande majorité des chantiers suivis, que ce soit dans la réalisation de l’ensilage (débit de chantier) ou dans la prise de décision (réglage de la longueur de coupe et de l’éclateur). En effet, beaucoup d’éleveurs ne donnent pas de consignes au chauffeur concernant la qualité du fourrage souhaitée (éclatage du grain…). Cette absence de consignes précises vient parfois d’un manque de...

Qualité de l’ensilage : des tests simples pour gagner en sérénité

Les chantiers d’ensilage de maïs ont largement évolué ces dernières années : augmentation des débits de chantier, évolution des variétés de maïs, augmentation du niveau de production des troupeaux… La récolte du maïs est donc un chantier auquel il faut accorder le plus grand soin (une journée de récolte pour une année d’utilisation) : « un chantier de 20 hectares c’est un capital de 17 000 à 20 000 € que l’on met sous la bâche (CLASEL, salon aux champs 2015) ».
• Sur le volet qualité de l’ensilage, c’est l’éleveur qui doit déterminer sa longueur de coupe, évaluer la qualité de l’éclatage du grain… • Sur le volet tassage du silo, c’est le tasseur qui doit donner le débit de chantier et non l’ensileuse Pour aider l’éleveur, des tests d’autodiagnostics existent : • Test tamis pour la longueur de coupe : cf. document ci-joint • Test bassine (ou du seau) pour la qualité de l’éclatage : cf. document...

Formation Ensilage : de bons réglages pour un fourrage bien valorisé

Une formation intitulée "les fondamentaux de l'alimentation animale - relations avec les matériels de récolte" a été organisée le 27 Juin 2017 à Entrammes en Mayenne à la cuma de beausoleil. Les objectifs de cette formation étaient, pour les animateurs du réseau, de mieux appréhender les enjeux de la nutrition animale et également l'impact du matériel de récolte (réglages) sur la qualité de la ration et donc sur les performances technico-économiques des élevages.
Cette formation s'est déroulée en trois phases : 1-) Les fondamentaux et enjeux de la nutrition animale (références, ration, indicateurs, variétés maïs, préconisations éclatage et hachage...) par Mickaël Sergent du pôle nutrition robot a CLASEL 2-) Les organés clés de l'ensileuse et leurs réglages (bec, éclateur, couteaux et contre couteaux...) par Michel Seznec de l'Union des cuma 3-) La qualité du fourrage à l'aide du test tamis pour la qualité du...

Lancement du projet Opti-Fourrage

La FRcuma Ouest et les fédérations de cuma des Pays de la Loire lancent le projet Opti-Fourrage, en partenariat avec les entreprises de conseil en élevage des Pays de la Loire (CLASEL et Atlantique Conseil Elevage). Ce projet vise à renforcer la performance et la compétitivité des élevages laitiers ligériens.
Il portera sur les pertes de fourrages et les leviers pour les limiter, et également sur les leviers pour optimiser sa ration (qualité de l’ensilage, nouvelles technologies…). Ce projet s’appuiera sur plusieurs cuma (cuma ensileuse, cuma désileuse) pour réaliser des suivis, interventions techniques/économiques, expérimentations. Arvalis institut du végétal et Agrial sont également partenaires de ce projet avec un axe de travail sur le maïs épi (essais en station expérimentale et enquêtes...

Ecosilage : Innover sur les méthodes et équipements afin d’améliorer la valorisation des fourrages

La finalité du projet est d’améliorer la compétitivité des élevages laitiers en Normandie au travers du levier réduction du coût alimentaire.
Les travaux ont pour objectifs de : • Créer des références sur les pertes de fourrages (à la récolte, au silo, à l’animal) et proposer des moyens/leviers pour limiter ces pertes • Créer des références sur les leviers pour optimiser sa ration en valorisant ses fourrages • Déterminer une méthode de calcul de coût alimentaire rendu auge et la mettre en œuvre auprès de groupes d’agriculteurs • Vulgariser et diffuser les enseignements du projet Ce projet est...

Pages

S'abonner à Ensilage et coût alimentaire

Partenaires