Produire du blé tendre à niveau d’intrants réduit : un réseau multilocal d’évaluation - Safir 2007

Toutes les ressources

L’impact de l’utilisation des engrais azotés et des pesticides (Aubertot et al, 2005) sur l’environnement ainsi que l’instabilité des prix de vente des céréales ont suscité un certain nombre de réflexions sur de nouvelles manières de produire du blé tendre d’hiver, en prenant notamment appui sur le progrès variétal.
Ainsi, à partir de 1999, l’INRA, l’ITCF (puis Arvalis-Institut du Végétal), les sélectionneurs du GIE Club5 et des Chambres d’Agriculture (37 et Bretagne) ont engagé une collaboration afin d’évaluer l’intérêt des variétés rustiques (encadré 1) conduites avec des itinéraires techniques à niveaux d’intrants réduits. Ces variétés ont été choisies parmi celles présentant, en plus d’un niveau de rendement équivalent aux autres cultivars, des caractères de multirésistance aux maladies. Le réseau expérimental multilocal mis en place de 2000 à 2002 a révélé des résultats encourageants ( Loyce et al., 2001; Félix et al., 2002; Rolland et al., 2003; Loyce et al., à paraître) qui ont incité les agents du développement agricole à poursuivre le travail engagé en vue d’une diffusion locale auprès des agriculteurs.

Produire du blé tendre à niveau d’intrants réduit : un réseau multilocal d’évaluation - Safir 2007
Toutes les ressources

Partenaires