Quand les cuma de l’Ouest rencontrent l’AgTech !

Toutes les actualités
cumacathon
Plusieurs rencontres viennent de se tenir entre des responsables de cuma et le monde de l’AgTech. Objectif : répondre aux besoins des cuma. Un impératif pour bien comprendre ces besoins et imaginer des solutions adaptées aux utilisateurs : se confronter à la réalité du terrain ! Cela s’est traduit par l’organisation d’un hackathon à la cuma de Sassy dans le Calvados et par la participation des cuma au concours AgreenStartUp.





L’AgTech, c’est quoi ?

L’ « AgTech » peut se définir comme « l’ensemble des “nouvelles” technologies utilisées dans le monde agricole ». Cela va des plateformes de marché aux capteurs connectés sur le matériel,  en passant par les biotechnologies agricoles, la robotique, le GPS, l’imagerie satellitaire ou encore les fermes verticales etc… 

Un hackathon, c’est quoi ?

Le mot hackathon est né de la contraction des mots « hacker » et « marathon ». A l’origine, le hackathon se présentait sous la forme d’une compétition entre développeurs informatiques organisés en équipes, dans un même lieu autour d’un ou plusieurs porteurs d’idées (personne ayant trouvé une idée d’une solution innovante). Son objectif était de réfléchir à des solutions en équipe, de les tester et les prototyper, et ce sur une durée pouvant aller de un à trois jours, nuits potentiellement comprises.

Premier Cuma’ckathon normand à la cuma de Sassy

Le 26 novembre, la fédération des cuma de Normandie Ouest a organisé son premier hackathon rebaptisé Cuma’ckathon pour la circonstance.  Start up, animateurs de fédérations de cuma et surtout des agriculteurs en cuma se sont réunis pour découvrir, tester ou faire émerger des solutions innovantes en réponse aux besoins des cuma.

La matinée s’est déroulée sous le hangar de la cuma de Sassy dans le Calvados où les responsables ont pu présenter leur quotidien de responsables de cuma, leurs questions, problèmes, etc…. tout en faisant le tour du parc matériel.

Ensuite direction Falaise pour une séquence en salle où, trois start up invitées ont pu présenter leurs services et bien sûr échanger avec les responsables de cuma. Les 3 “start up” présentes étaient :

Les prestataires se sont engagés à faire un retour aux cuma, avec une mise en œuvre terrain de leurs outils actuels et des propositions de futures solutions innovantes en réponse aux problématiques soulevées.

A retenir : Les responsables de cuma attendent des outils simples à prendre en main “ce ne sont pas des informaticiens” et les offreurs de solution doivent absolument faire de l’accompagnement auprès des premiers agriculteurs utilisateurs. A ne pas oublier : cet accompagnement doit se faire en relation avec les animateurs des fédérations de proximité.

 Au-delà de cette mise en relation avec ces 3 start-up,  des questions quant à l'utilisation et des propositions d’amélioration de nos outils internes du réseau cuma (MyCuma pour les trésoriers Planning et Travaux, Cumalink, …) ont également été recensées.

Imaginer une appli simple et collaborative pour améliorer la gestion et le suivi du parc matériel

Dans le Morbihan, plusieurs cuma avaient sollicité la fédération par rapport à de "trop nombreuses casses" du matériel. Lors des chantiers, souvent, le temps presse. Certaines de ces casses sont liées à des oublis de signalement. Au départ, la plupart du temps, le problème est anodin mais, s’il n’est pas traité rapidement, il peut engendrer ensuite l’immobilisation de la machine pendant de trop longues périodes.

Face à cela, l’idée de départ des responsables de cuma morbihannais était de mettre en place un véritable état des lieux. Des formulaires papier ont été testés mais, dans les faits, ils étaient très peu transmis aux responsables matériels… 

Pour améliorer la gestion et le suivi du parc matériel, nous leur avons proposé de tester une application mobile sur smartphone. Développée en interne à la FRcuma Ouest, cette application est simple et collaborative. Via la prise de photos et quelques commentaires, tout problème (casses accidentelles, défaut de graissage, …) peut être transmis aux responsables de la cuma. 

Une première version de cette application, encore au stade de maquette, est testée - en conditions réelles - depuis début décembre - au sein d’une cuma bretonne.
 

Un projet récompensé à AgreenStartUp Normandie

Afin de booster le développement de cette application, la FRcuma Ouest a décidé de l'inscrire au concours AgreenStartUp Normandie : un hackathon qui s’est tenu le 10 décembre à Caen de 8h30 à 20h30. Neuf projets innovants étaient en lice. Il s'agissait ensuite de former une équipe, de développer ses idées, de faire évoluer ses premières maquettes et surtout de convaincre un jury de professionnels.

L’équipe cuma composée à la base par Rodolphe LORMELET (président de la Fcuma Normamdie Ouest) et de Stéphane VOLANT (FRcuma Ouest) s’est vue renforcée par les compétences de Valentin COSNARD (Adventiel), Sarah MIGAULT (Chambre Agri Normandie), Anne PLOVIE (NatUp), Richard BUXANT (WiziFarm), Clément ALLAIN (Idele).

A l’issue d’une journée de travail intense, notre application a un nom Cuma’Go et a vu ses objectifs et fonctionnalités clarifiés et...est récompensée. Cuma’Go remporte le prix CoFarming et est 4ème au classement général.


Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Les protéagineux (pois, lupin et féverole) sont des cultures exigeantes et délicates dans la conduite. L’implantation est une opération importante, en terme de régularité et de profondeur de semis.

Lire la suite de l'article

Une application web simple et gratuite pour vous aider à établir vos coûts de revient prévisionnels d’investissement. Acheter un matériel en cuma, ça se raisonne !

Lire la suite de l'article

Mes terres ne sont pas faites pour la luzerne. L'autonomie protéique c'est trop compliqué pour mon exploitation.

Lire la suite de l'article