Prévenir le tassement du sol

Toutes les actualités
Prévenir le tassement
En 2013, le réseau cuma Ouest a travaillé en partenariat avec la coopérative Terrena sur la problématique du tassement du sol. Le tassement, causé principalement par la circulation d'engins, soit non adaptés (poids, pneumatiques, ...), soit dans des situations pédoclimatiques non propices (humidité et type de sol,..), a des conséquences agro-environnementales (érosion, diminution de l'infiltration et de l'activité biologique, ...) et économiques (diminution des rendements,...) importantes.





La prévention du tassement du sol passe par :
  • La compréhension du fonctionnement et de l'état de son sol : l'observation
Le "test de la bêche" est une méthode facile à mettre en œuvre sur la parcelle, pour évaluer la structure et l'état d'un sol. Le fiches décrivent la méthode, sa réalisation, et propose également des planches comparatives. Ces dernières permettent de situer l'état du sol selon plusieurs critères. L'ensemble des critères apportent une approche globale de la structure et du fonctionnement du sol, qui peut être une aide à la décision pour les opérations culturales (passage d'un outil de travail du sol, mise en place d'un couvert spécifique, ...).
  • L'adaptation des pneumatiques et de leurs pressions, des engins agricoles
La fiche présente les effets du "sur" et du "sous" gonflage, ainsi que les différentes méthodes pour définir la pression correcte pour ses pneumatiques, selon la charge et la vitesse.
le test à la bêche
Quelles pressions pour mes pneus ?
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Les protéagineux (pois, lupin et féverole) sont des cultures exigeantes et délicates dans la conduite. L’implantation est une opération importante, en terme de régularité et de profondeur de semis.

Lire la suite de l'article

Une application web simple et gratuite pour vous aider à établir vos coûts de revient prévisionnels d’investissement. Acheter un matériel en cuma, ça se raisonne !

Lire la suite de l'article

Mes terres ne sont pas faites pour la luzerne. L'autonomie protéique c'est trop compliqué pour mon exploitation.

Lire la suite de l'article