Les propositions des cuma au Pacte Agricole Breton

Toutes les actualités
pacte agricole breton Frcuma
Privilégier les actions collectives et mettre en œuvre une agriculture de coopération à la production
Les fédérations de cuma de Bretagne souhaitent que le Pacte d’Avenir pour la Bretagne, qui insiste sur la modernisation de l’industrie agro-alimentaire, prenne aussi en compte la place des agriculteurs. Le réseau cuma n’ayant pas été associé à l’élaboration du pilier ‘’AGRICULTURE’’ de ce pacte, un dossier présentant les propositions des cuma vient d’être envoyé au Président du Conseil Régional de Bretagne et au Préfet de la région Bretagne dans l’objectif de signifier aux pouvoirs publics de prendre des mesures en faveur de l’action collective.


Une Bretagne avec des agriculteurs nombreux et autonomes dans leurs décisions.
Ce pacte insiste davantage sur la modernisation de l’industrie agroalimentaire, et peu sur la partie production. Les fédérations de cuma souhaitent une Bretagne avec des agriculteurs nombreux et autonomes dans leurs décisions. Pour cela, elles proposent d’approfondir la coopération à la production et de donner la priorité aux projets collectifs (plutôt qu’à l’investissement individuel).
Depuis longtemps, la mise en commun du matériel a fait ses preuves. Les agriculteurs peuvent aller plus loin en matière de main d’oeuvre, de délégation de travaux, d’organisation en commun voire d'assolement en commun. Sans action volontariste, l’agriculture bretonne pourrait tendre vers une agriculture de grosses entreprises, capitalisées avec d’importantes conséquences sur l’occupation de l’espace rural, le paysage et surtout sur la transmission desexploitations à fort besoin de capitaux.

Pour toutes ces raisons, les fédérations de cuma bretonnes réagissent et proposent d’intégrer des moyens pour expérimenter et mettre en oeuvre une agriculture de coopération à la production en Bretagne.

Un plan d’action des cuma bretonnes basé sur deux thèmes principaux : privilégier les actions collectives et mettre en oeuvre une agriculture de coopération à la production.
Des mesures et procédures récentes tendent à pousser à l’investissement individuel, avec des conséquences majeures sur l’augmentation des coûts de mécanisation et de surcharge de travail. Aussi, les fédérations de cuma bretonnes appellent les pouvoirs publics à prendre des mesures en faveur de l’action collective (pour optimiser l’argent public, et ne pas désorganiser les groupes existants).

Les cuma et, plus largement demain la coopération agricole à la production, contribuent à apporter des solutions dans ce domaine. Elles sont présentées ci-après en 5 points dans le plan d’action des cuma bretonnes au service de l’agriculture et des agriculteurs :

1 - Agriculture double performance et socialement innovante
- Accompagner le système de production agriculture écologiquement performante GIEE
- Créer de l’emploi et réduire les coûts pour gagner en compétitivité

2 - Production d’énergie renouvelable au service du territoire / Méthanisation coopérative
- Réserver 20% des projets de méthanisation prévus dans le pacte agricole Breton, dans un cadre coopératif territorial.
- Rendre ce dispositif attractif (Ex : aide à l’investissement supérieure de 20% aux investissements individuels)

3 - Des investissements structurants au service de l’emploi et de l’agriculture double performance
- Créer des bâtiments pour les cuma prêts à l’expérimentation et à la liaison avec les énergies et les technologies de l’information et de la communication (Exemple : Hangar atelier en cuma)
- Favoriser l’investissement dans des matériels et équipements permettant le développement de l’autonomie protéique des exploitations et la valorisation de l’herbe
- Favoriser l’investissement dans du matériel spécifique d’élevage permettant de développer la délégation du travail (Ex : Désileuse mélangeuse)
- Développer les unités de transformation / stockage ou de commercialisation collective

4 - Garantir la durabilité des organisations coopératives locales
- Prendre en charge des parts sociales des jeunes agriculteurs dans les cuma, avec condition d’obligation de diagnostic charges de mécanisation.
- Créer un FRACC (Fonds Régional d’Aide au Conseil pour les Cuma) pour financer des appuis d’experts pour des démarches audit/élaboration plan d’action et accompagnement pour les cuma et autres structures collectives territoriales à des moments particuliers de leur fonctionnement ou de leur développement.
- Créer un fonds d’appui à l’émergence et à l’accompagnement des projets collectifs territoriaux en particulier dans les domaines de l’énergie (Méthanisation, Bois énergie, transformation et commercialisation en circuits courts) et des services (entretien et réparations de matériels, pool de salariés services)

5 - Dispositif d’expérimentation et de recherche action sur la coopération à la production
- Partenariats en cours avec l’AGROCAMPUS Ouest et l’ESA d’Angers

Ce plan d’action est détaillé dans le document ‘’Coopération à la production : permettre aux éleveurs Bretons de rester nombreux et de vivre de leur métier’’ qui est joint à ce communiqué de presse.
 
Joseph Chabin
Témoignage de Joseph CHABIN
Président du Comité de Région des cuma de Bretagne

‘’Pour participer activement à la réussite de cette nouvelle étape du développement de la Bretagne’’

‘’En Bretagne, 693 cuma regroupent 16 000 exploitations agricoles et concourent quotidiennement aux processus de production, impactant demanière majeure les coûts à la production et la qualité de vie des agriculteurs. Les fédérations de cuma bretonnes souhaitent apporter leurs contributions à ce pacte agricole breton pour participer activement à la réussite de cette nouvelle étape du développement de la Bretagne. Nos propositions, visant à renforcer l’action collective et la coopération à la production, sont concrètes et viennent du terrain. ‘’

Chiffres clés 2012 des cuma en Bretagne
> 693 cuma
> 16 000 agriculteurs adhérents
> 327 salariés permanents
> 60 millions d’euros de chiffre d’affaires
> 33 millions d’euros d’investissement
 
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

… Pour passer des idées à l'action

Lire la suite de l'article

Dans le cadre du projet Ecosil'Herbe*, le réseau cuma et ses partenaires Elvup et Littoral Normand vous invitent à un temps fort le 24 novembre en Normandie.

Lire la suite de l'article

Objectif "Sortir des sentiers battus" : atteint !

Lire la suite de l'article