La technique du strip till en cuma

Toutes les actualités
Strip till
La FRcuma Ouest a réalisé une étude en 2013 sur la technique strip till. Noël Chouteau, étudiant en Licence PARTAGER, a travaillé pendant 6 mois sur ce thème de stage, avec les axes de travail suivants : analyser l’activité strip till au sein d’une cuma, comparer le strip till aux autres techniques d’implantation des cultures, connaitre les pratiques des agriculteurs utilisateurs de strip till dans le grand Ouest
Le strip till, c’est quoi ?
Le strip till ou travail en bande fait partie des techniques de travail du sol sans labour. C’est une  technique de préparation du semis, où seule la ligne de semis est ameublie, sur une largeur de 10 à 30 cm et une profondeur de 5 à 30 cm. L’inter rang reste intact, ce qui limite la levée d’adventices et le bouleversement du sol. Cette technique n’est possible que pour les cultures sarclées, maïs, tournesol, soja, betterave, colza. Le strip till peut être utilisé en solo (avec un semis décalé) ou en combiné (le strip till et le semis se font en un passage). La technique a des intérêts agronomiques (préservation du sol, …) et économiques (gain de temps,…). Mais elle demande des conditions de sol idéales (terre ressuyée,…) et en situation d’élevage l’enfouissement mécanique (déchaumage)  des apports organiques (fumier, lisier) minimise l’intérêt principal de travailler seulement la ligne de semis.
 
En cuma, c’est possible
La cuma des Monts du Coglais à St Germain en Coglès équipée d’un strip till Duro intégral 6 rangs sur porte outil avec un semoir Monosem NG+4 (utilisation en combiné) a été étudiée.
strip till Duro et semoir Monosem NG+4
Les principaux enseignements concernant la réussite d’utilisation d’un strip till en cuma sont :
  • Un groupe d’utilisateurs limité en nombre (disponibilité du matériel, réglages,…)
  • Un groupe imprégné et motivé par les techniques sans labour
  • Une activité en adéquation avec la capacité du matériel (disponibilité, souplesse, travail dans de bonnes conditions)
  • Un entretien rigoureux et un réglage précis 
Le strip till de la cuma des Monts du Coglais réalise 200 ha par an, avec un débit de chantier pour une utilisation en combiné (strip till + semis) de 1h/ha (remplissage du semoir compris).

Un coût d’implantation diminué, des rendements sécurisés
La plateforme de Piré sur Seiche a également été suivie lors de cette étude.
Les résultats de cette plateforme, complétés par des références bibliographiques montrent que :
  • Les rendements en maïs sont proches de modalités d’implantation en labour et TCS (cultivateur)
  • La consommation de carburant est au moins 2 fois plus faible que pour une modalité labour 

Pour plus d'informations :
  • Panneaux Salon aux Champs 2013 - Atelier Sol - Différents matériels et implantations : cliquer ici
 
  • Sur le site bassenormandiesanslabour.fr 
                       -Article strip till "Autant que nécessaire, aussi peu que possible"  : cliquer ici
                       -Fiche référence maïs : cliquer ici
                                                                                                                                                                                                                        Jérôme Lenouvel/Séverine Bourrin
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Le développement des technologies d’acquisition et de traitement massifs de données rend possible la création de nouveaux services et outils d’aide à la décision (OAD) au service du monde agricole.

Lire la suite de l'article

Les partenaires du projet casdar Luz’co, lancent le site www.luzco.fr, un centre de ressources en ligne sur les solutions collectives pour développer les légumineuses fourragères.

Lire la suite de l'article

Les chantiers d'épandage sont de plus en plus complexes à organiser (périodes d'épandage restreintes, volumes de plus en plus importants, matériel spécifique, ...).

Lire la suite de l'article