IoTcuma, c'est parti !

Toutes les actualités
iot
Mardi 10 mars, réunion de lancement du nouveau projet “IoTcuma” à Hérouville-Saint-Clair (14). L'objectif : tester en conditions réelles d'utilisation des dispositifs d'objets connectés (IoT) par les collectifs d'agriculteurs (cuma et organisations de producteurs légumiers). Les partenaires de ce projet piloté par la FRcuma Ouest sont la Fédération des cuma Normandie Ouest, la Chambre Régionale d’Agriculture Normandie Ouest, Littoral Normand, le SILEBAN et Unilasalle.

 



Mettre en oeuvre et évaluer des solutions IoT en “conditions réelles cuma”

Ce projet s'inscrit dans la démarche initiée en 2018 en relation avec le projet “L’Internet des Objets (IoT) au service des agriculteurs normands : imaginer les cuma connectées de demain”. (lien vers : http://www.ouest.cuma.fr/actualites/linternet-des-objets-iot-au-service-des-agriculteurs-les-cuma-se-connectent).

A signaler, ce projet démarre pour deux ans et bénéficie d’un soutien de la région Normandie et de l’Union Européenne dans le cadre du Partenariat Européen pour l’Innovation (PEI).
 
L’objectif central de ce nouveau projet est de favoriser l’adoption et l'appropriation des objets connectés par les collectifs d’agriculteurs.
Les actions sur le terrain consisteront principalement à mettre en oeuvre différentes solutions IoT sur le terrain et à évaluer ces nouvelles solutions en conditions réelles d’utilisation. Pour ces essais, nous nous appuierons sur des groupes cuma et sur des groupes de producteurs maraîchers.

Il s’agira de :
  • Equiper des agriculteurs œuvrant afin de mettre en place des “cuma connectées”.
  • Mener des essais, avec ces utilisateurs de terrain (salariés, agriculteurs, ferme expérimentale), de solutions existantes ou en cours de développement pour créer des références sur l’appropriation et la valorisation de ces technologies en condition réelles d'utilisation.
  • Favoriser la diffusion et l’appropriation des TICs (matériels agricoles connectés, capteurs, smartphones, objets connectés, portail web…) par les utilisateurs.
  • Participer au développement de capteurs adaptés aux conditions agricoles (robustes, peu coûteux), ciblant en particulier la qualité des sols, l’état de la végétation, les données machines…
Notre projet portera principalement sur trois filières pour lesquelles des cuma ou groupes de producteurs s’interrogent sur l’apport des nouvelles technologies : élevage bovin laitier, légumes et lin.

En priorité : boîtiers traceurs de matériels et stations météo

Cette première réunion destinée à préciser le cadre du projet et les actions envisagées. Elle  a bien entendu favorisé l'interconnaissance des différents acteurs. Elle nous a aussi permis de déterminer les premiers choix de solutions à évaluer : ”Nous nous focaliserons en priorité sur les boîtiers traceurs de matériels et sur les stations météo.”
 
Par ailleurs, Guillaume Soulères, Directeur IoT chez Arteria (filiale de RTE spécialisée dans le déploiement de réseaux connectés IoT en milieu rural) - lien vers https://iot.arteria.fr/ - était présent et nous a présenté les missions de son entreprise, ses offres technologiques.
 
 



 

Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Pour gérer la pression des adventices, avant les solutions curatives, il y a des solutions préventives.

Lire la suite de l'article

Pulvériser en ultra-localisé ? C’est pulvériser uniquement sur l’adventice. La technologie ?

Lire la suite de l'article

Luzco.fr, le centre de ressources collectives pour le développement des légumineuses fourragères, est régulièrement mis à jour. Retrouvez les derniers contenus publiés.

Lire la suite de l'article