A fond sur les prairies de fauche et le pâturage !

Toutes les actualités
Photo Luzerne
Après une année d'observation/formation et une deuxième année d'expérimentation, le GIEE de la cuma la fourragère tire ses premiers enseignements : cap sur les prairies de fauche et le pâturage !

Voilà plus de deux ans maintenant que le groupe AEP/GIEE de la cuma la fourragère s'est mis en quête d'une meilleure autonomie fourragère, protéique et azotée.
Deux années pour se questionner, se former, échanger, visiter des fermes autonomes et alimenter la réflexion sur l'évolution de son système.

Deux années aussi pour expérimenter de nouvelles pratiques : quelques hectares de luzerne par ci, de méteil par là, ou de nouvelles prairies multi-espèces faisant une place de choix aux légumineuses fourragères. Chaque parcelle a fait l'objet d'un suivi (enregistrement de l'itinéraire technique et analyse de fourrage).

Le groupe tenait son comité de pilotage le 20 février dernier : l'occasion de tirer un premier bilan des expérimentations engagées. 
L'analyse partagée des ratios coût investi (semences, travail, etc.) / valeur récoltée (MAT, UF) tourne à l'avantage des prairies riches en légumineuses (fauchées ou pâturées sur plusieurs années) par rapports aux méteils. 

La plupart des expérimentations 2018 seront donc centrées sur le pâturage ou la fauche, avec l'objectif d'optimiser l'organisation et le coût des chantiers de récolte.

L'ensemble des résultats et enseignements du projet seront valorisés l'hiver prochain à l'issue de cette 2ème vague d'expés.

contact : fabien valorge
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Le développement des technologies d’acquisition et de traitement massifs de données rend possible la création de nouveaux services et outils d’aide à la décision (OAD) au service du monde agricole.

Lire la suite de l'article

Les partenaires du projet casdar Luz’co, lancent le site www.luzco.fr, un centre de ressources en ligne sur les solutions collectives pour développer les légumineuses fourragères.

Lire la suite de l'article

Les chantiers d'épandage sont de plus en plus complexes à organiser (périodes d'épandage restreintes, volumes de plus en plus importants, matériel spécifique, ...).

Lire la suite de l'article