Azimut : réduire l’usage des produits phytosanitaires

Toutes les actualités
logo_azimut
Miser sur l’innovation numérique pour réduire l’usage des produits phytosanitaires, c'est le défi engagé par le projet Azimut. La réunion de lancement du projet partenarial Azimut s'est tenue jeudi 27 octobre à la Ferme expérimentale de Derval (44). Le principe de ce nouveau projet réunissant les fédérations de cuma bretonnes et ligériennes, Terrena et Chambre d'Agriculture Pays de Loire est de miser sur les innovations numériques pour réduire l’usage des produits phytosanitaires (en se focalisant sur le désherbage) pour les filières grandes cultures et viticulture.


 

Miser sur le numérique pour réduire l’usage des produits phytosanitaires

Les phytosanitaires servent à protéger les végétaux contre les ravageurs, à détruire les adventices. En l’état actuel des systèmes de cultures, ces produits ont un rôle à jouer pour maintenir les rendements. Mais, leur utilisation massive pose de réels problèmes environnementaux et de santé publique. Le développement récent de l’agriculture de précision, de technologies de géolocalisation, d’acquisition et de traitement de données grâce à l’Intelligence Artificielle, de la robotique, etc... rendent possible la création de nouveaux outils au service du monde agricole. 

Le projet Azimut va concerner en priorité concernéer les filières grandes cultures et viticulture

Les actions du projet AZIMUT se dérouleront en Pays de Loire et aussi en Bretagne sur 3 ans et vont consister à
  • identifier, caractériser ces innovations numériques
  • mettre en œuvre et évaluer certaines d’entre elles sur le terrain
  • accompagner les cuma dans la sélection et l’appropriation des technologies.
Pour initer le projet, l'équipe de parternaires composée des fédérations de cuma bretonnes et ligériennes,de Terrena et de la Chambre d'Agriculture Pays de Loire s'est réunie  jeudi 27 octobre à la Ferme expérimentale de Derval (44).
Cette journée de lancement a été l'occasion de visiter les installations de la ferme expérimentale. Une visite qui a démarré par une photo de groupe sur le nouveau pont bascule de la ferme. Un message à retenir : "via AZIMUT,  nous allons peser collectivement pour la réduction de l’usage des phytos."
Projet Azimut : Réduction de l’usage des phytos : une équipe de partenaires qui va peser !

Certaines innovations "numériques" sont des leviers potentiels pour réduire l’usage des produits phytosanitaires, via : 

  • l’optimisation des interventions de pulvérisation afin d’en améliorer l'efficacité. Il s’agit d'améliorer les techniques liées à l’application de ces produits phytosanitaires : géolocalisation, pulvérisation ultra localisée, système anti-dérive, injection directe, ...
  • l’utilisation de méthodes alternatives. Cela consiste à remplacer les applications de produits par d'autres techniques “non issues de la chimie de synthèse”:  développement du biocontrôle, du désherbage mécanique, désherbage électrique, développement de la robotique
  • la réduction du nombre d'applications notamment grâce aux outils d'aide à la décision (OAD) en améliorant la connaissance pour mieux gérer les risques.

Priorité : des innovations pensées pour un "usage cuma"

Les travaux se feront au maximum dans une démarche de co-conception, en lien avec des développeurs de ces innovations. Il s'agit de les adapter au “fonctionnement collectif cuma”.

En ce sens, quelques jours plus tard, les partenaires Azimut sont partis à la rencontre des “exposants robotiques” lors du SIMA 2022. 
 

Azimut Sima Meropy
Azimut Sima Agreenculture




Votre cuma souhaite être impliquée dans le projet, n’hésitez pas à contacter votre fédération !
 

Azimut Pied info

 
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

L'utilisation de la buse palette, l'équipement d'épandage le plus simple et le moins onéreux (à l'achat), pourrait être remis en cause par la réglementation, car La buse entraine

Lire la suite de l'article

Près de 40 personnes étaient réunies mardi 15 novembre pour parler cultures associées, productions de semences à la ferme et cultures à destination de l'alimentation humaine.

Lire la suite de l'article

Le projet Désherb’Méca s’est achevé fin septembre 2022.

Lire la suite de l'article