Avec la Trieuse, ils captent de la valeur ajoutée

Toutes les actualités
cuma la trieuse
La valeur ajoutée que dégage leur entreprise est une préoccupation majeure des associés du gaec le Parpounet. En adhérant à la cuma la Trieuse (Vendée), ils trouvent un outil pour l’optimiser.


Au gaec le Parpounet, le terme polyculture-élevage prend tout son sens. Trois types de productions se déclinent dans son assolement: des fourrages nécessaires aux 130 blondes d’Aquitaine, des cultures de semences (orge, blé, blé dur, blé noir, triticale, luzerne, trèfle, haricots verts, lentilles, petits pois…) et des légumineuses valorisées en circuits courts. En démarrant les mogettes en 2003, Anthony et Freddy Lardière ne pensaient pas que la demande augmenterait si rapidement, tandis que, et toujours pour satisfaire les clients, leur exploitation de Chavagnes-en-Paillers (85) développe de nouvelles productions: coco, haricot rouge, flageolet et lentille blonde. Le tri, jusqu’ici réalisé à la main, doit être délégué. Le gaec fait appel à une entreprise privée. Quand celle-ci est vendue, les producteurs cherchent une autre solution.

SOLUTION ÉVIDENTE

Anthony argumente leur choix de se tourner vers une cuma par «la qualité de l’offre et nos convictions. Avec la Trieuse, nous avions la certitude de récupérer notre produit et puis nous sommes profondément cumistes.» La cuma la Trieuse propose en effet le tri des céréales, protéagineux et légumineuses à ses adhérents. Le service est complet, avec le séchage, le tri, la congélation, l’ensachage en formats allant de 1 kg, au big-bag, voire l’expédition aux clients. Pour Anthony, ce fonctionnement convient parfaitement, «on appelle la cuma pour savoir quand on peut livrer, on livre et la Trieuse fait notre travail suivant notre cahier des charges.» En plus de la vente à la ferme, le gaec fournit beaucoup de restaurants, des conserveries dans le Sud-Ouest, des magasins de producteurs dans la région…

Lire la suite sur Entraid.com ICI
Julie Azéma (Union des cuma des Pays de la Loire-85)
 

Vous trouverez ci joint des retours d'expériences de cuma avec activité de tri 

cuma la trieuse
La cuma Innov'44
la cuma Biobocage
La cuma des Ajoncs
La cuma Argoat
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Les protéagineux (pois, lupin et féverole) sont des cultures exigeantes et délicates dans la conduite. L’implantation est une opération importante, en terme de régularité et de profondeur de semis.

Lire la suite de l'article

Une application web simple et gratuite pour vous aider à établir vos coûts de revient prévisionnels d’investissement. Acheter un matériel en cuma, ça se raisonne !

Lire la suite de l'article

Mes terres ne sont pas faites pour la luzerne. L'autonomie protéique c'est trop compliqué pour mon exploitation.

Lire la suite de l'article