Associer une céréale au maïs pour lutter contre le taupin

Toutes les actualités
plante appats
Comment lutter contre le taupin du maïs ? Multiplier les leviers, semble être une stratégie payante, c'est ce qu'il ressort des premières observations des essais menés dans le Morbihan, à Sérent.

Fin avril, la plateforme d'essais de maïs à été semée chez Gildas David, éleveur de poules pondeuses en agriculture biologique. Plusieurs modalités sont testées mais tout particulièrement, l'implantation d'une plante appât en même temps que le maïs. L’objectif est que cette autre culture, attire le taupin.



Une céréale pour diminuer la pression des taupins
 

Cette technique est testée depuis plusieurs années, la nouveauté sur cette plateforme est que la plante associée a été semée en inter-rang. Au lieu d'être semée à la volée (donc en plein), avec le semis du maïs, la technique mise au point par Corteva avec le constructeur Monosem, permet de semer les deux cultures en un seul passage de semoir monograine. Cette plante appât, peut être détruite mécaniquement au stade 4/6 feuilles du maïs, lors d'un binage, lorsque la pression taupin diminue et aussi pour laisser la place au maïs et ne pas le concurrencer.


Un semoir avec quelques modifications

L'adaptation du semoir est simple, l'élément épandeur et enfouisseur de l'engrais a été décalé entre les rangs de maïs, ainsi la céréale se trouve implantée en ligne, adaptée à une destruction mécanique par un binage. Gildas est adhérent de la cuma des 5 clochers, qui est équipée de plusieurs matériels de désherbage mécanique (roto étrille, herse étrille et bineuse). L’activité désherbage mécanique est en prestation complète avec chauffeur. 

semoir plante appats

Premières observations:

Deux céréales sont testées, l'avoine et le triticale, à deux doses à l'hectare (50 kg et 100 kg/ha)
  • Derrière l'élément semeur de la céréale, il n'y a pas de rappui, ce qui a défavorisé la levée du triticale. L'avoine est moins exigeante et a levé normalement
  • Pour l'avoine, la dose 100 kg/ha semble être trop élevée. Le binage est difficile à cause de l'importante biomasse, des bouchons de céréales se créent et peuvent endommager le rang de maïs. De plus la caméra de la bineuse a des difficultés à repérer le rang de maïs avec le couvert trop important de l'avoine (intérêt d'une caméra colorimétrique)
  • La bineuse est équipée de doigts Kress (photo ci-dessous), la céréale s'enroule autour des doigts et fouette le maïs, ceci a entrainé quelque perte de pieds

doigts Kress


Additionner les leviers pour diminuer la pression taupin

Sur la plateforme, il est également testé d'autres leviers, comme l'apport d'engrais au semis, ainsi que de micro granulés anti-taupins homologués AB. Corteva propose cela sous la marque déposée "Succes GR", qui est un bio-insecticide. Si cela a une certaine efficacité, elle n'est pas de 100 %, c'est pour cela que d'autres leviers sont étudiés.
Les premières observations, semblent montrer que les effets cumulés des 3 leviers (plantes apparts, engrais, micro granulés) pourraient diminuer la pression taupin significativement, par rapport à un seul levier.

Les dernieres attaques de taupin sont en cours ainsi que les notations, nous communiqueront les résultats prochainement.

Venez retrouvez cette thématique au Salon aux champs





Plateforme d'essais mise en place avec Corteva Agriscience™


Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Les partenaires du salon aux champs organisent jeudi 19 septembre à 11h une conférence-débat sur l'autonomie protéique des fermes laitières.

Lire la suite de l'article

Les partenaires du salon aux champs organisent mercredi 18 septembre à 14h30 une conférence-débat sur les solutions collectives pour développer les légumineuses fourragères.

Lire la suite de l'article

Après un an de suivi, la FRcuma Ouest fait un premier bilan sur les tests mis en place depuis juin 2018.

Lire la suite de l'article