Andaineur à tapis : l'andainage en douceur

Toutes les actualités
andaineur à tapis
L'andaineur à tapis (ou à pick up) a été spécialement conçu pour la récolte de fourrages fragiles, telle que la luzerne. Ce matériel a longtemps été lié aux unités de déshydratation, car son coût d’achat est de 3 à 5 fois supérieur à celui d'un andaineur "classique" (largeur équivalente). Il faut donc des surfaces importantes pour le rentabiliser . Mais depuis 1 ou 2 ans, des cuma ont franchi le pas et se sont équipées d'andaineur à tapis. Ce type de matériel sera en démonstration le 14 juin à la Séguinière lors du MécaElevage.




Débit de chantier et respect du fourrage


La particularité de ce matériel est qu'il ne reprend pas le fourrage par ratissage (comme pour un giro-andaineur) mais grace à un pick-up qui soulève le fourrage, ce qui limite l'incorporation de terre et pierres. Puis un tapis dépose le fourrage en "pluie" sur l'andain, ce qui permet sa meilleure aération. Les largeurs de travail de ces matériels peuvent aller jusqu'à 9 m. L'idéal est d'avoir une largeur de fauche compatible, où à l'andainage, le tracteur ne roule jamais sur le fourrage.

La cuma est la structure idéale pour amortir ce type d'andaineur grande largeur. Certains adhérents qui ont développé la culture de luzerne (et trèfle) sur leur exploitation, attendent de la cuma, un outil performant en terme de débit de chantier mais également de qualité de travail.

La cuma Sèvre et Bois en Vendée fait partie de ces cuma, voici en image la mise en route de sa toute dernière acquisistion. 

Un nouvel Andaineur à Tapis en Vendée

Venez découvrir ce matériel, ainsi que d'autres andaineurs (à tapis et classique)  au prochain MécaElevage 



Ce travail est réalisé dans le cadre du projet 4AGEPROD 



En partenariat avec :

Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Vous êtes agriculteur·rice, animateur·rice, enseignant·e ou chercheur·se et vous vous questionnez sur les outils numériques ? CE RENDEZ-VOUS DU 18 MAI EST POUR VOUS !

Lire la suite de l'article

Vous intervenez auprès d’éleveurs ou de collectifs d’agriculteurs sur le thème de l’autonomie protéique ?

Lire la suite de l'article

Comment le collectif peut-il être un levier pour favoriser le développement des légumineuses fourragères ?

Lire la suite de l'article